Aout/septembre 2016 – Japon en solo, premiers retours

En direct de l aéroport d Osaka : me revoilà bientôt  parisienne pour au moins une quinzaine de jours après un premier voyage au Japon en solo !

Avant de rentrer dans le détail de nos périples estivaux (avec photos – là je n’ai accès qu’à celles du téléphone), je vous livre à chaud mon retour du Japon en solo : c était tip top !

Côté itinéraire : “take it easy” !
Contrairement à beaucoup de voyageurs ici, je ne rêve pas de cette destination depuis des années. Ça me titille, m’intrigue, mais pas assez pour nous embarquer tous les deux dans un voyage réputé très onéreux. Cet été, l’occasion se présente : j ai du temps seule, je serai en Chine juste avant, et c’est la destination idéale pour un voyage solo  (plus sûr, difficile de trouver !).
Comme je n ai pas plein de lieux que je veux absolument voir, j’aime bien prendre mon temps et suis à priori plus nature que ville, je décide de m’orienter sur la région Kyoto/Kansai. Tokyo sera pour un autre voyage !

J avais réservé tous mes logements de France mais la découverte de la “japonese touch” m a donné envie de découvrir plus en profondeur la culture et de tester des hébergements plus traditionnels. L’Osaka safari m’a aussi donné envie de passer plus de temps à Osaka. Du coup, petites modifications de programme sur place  : intégration de 2 nuits dans des temples et un ajustement de l’itinéraire : j ai passé une journée de plus à Osaka !

Bon, pour être honnête, j ai failli densifier l’itinéraire en cours de séjour avec Hiroshima/Myajima et/ou Kinosaki et/ou Naoshima/Teshima . Ça c’était ma phase “mon dieu je suis au Japon, il faut que je fasse plus de trucs”. Au final je ne l ai pas fait, gagnée par la tranquillité de Koyasan mais ça a suffit à mettre le bazar dans l’itinéraire initial et me faire passer un peu plus de temps dans les transports. L’itinéraire final aurait donc pu être optimisé.

Nb : Ceci dit en passant, ces destinations alternatives ont l air très séduisantes, je vous les conseille vivement 😉

Voilà donc l itinéraire final :

J1 : Osaka : courses le matin et Osaka safari l après-midi, soirée à Dotombori
J2 : Osaka : château le matin, Dotombori/Americamura de jour puis trajet pour Kyoto
le récit ici
J3 : Kyoto – repos puis Ginkakuji et randonnée sur le Daimonji pour un coucher de soleil incroyable sur Kyoto
J4 : Kyoto – Kibune/Kurama (rando, temple et onsen : bon combo !)
le récit ici
J5 : Kyoto – Uji et Fushimi Inari à la nuit tombante
le récit ici
J6 : Kyoto – Kyomizu Dera et ses environs, chemin de la philosophie et Honen in, route pour Nara
le récit ici
J7 : Nara sous une pluie battante
J8 : Nara – visite sous le soleil puis route pour Koyasan
le récit ici
J9 : Koyasan
J10 : Koyasan – trajet en fin de journée pour Osaka
le récit ici
J11 : Osaka – Shinsekai, Tennoji, Umeda
J12 : Osaka (magasins photo) puis Kyoto (Nishiki market notamment)
le récit ici
J13 : Kyoto (magasinage de céramiques) – Ohara
J14 : Kyoto – Ryoanji et Kinkakuji, trajet aéroport

vue du Daimonji sur Kyotoles daims à Nara arbres Okunoin, Koyasan

Avant de vous parler plus en détail des destinations, un ressenti général :

J ai aimé (entre autres et en vrac) :

  • des WC publics d’une propreté irréprochable partout  (à toutes les stations de métro, à côté de tous les temples, etc )
  • la mode (j habiterai bien ici rien que pour pouvoir m habiller en japonaise tous les jours 😉 )
  • la calme : les japonais semblent toujours calmes! (Sauf peut-être à Osaka où on voit le contraste après avoir passé du temps ailleurs : la Marseille du Japon on dit !)
  • les sushis (oui ils sont meilleurs ici !) avec plus de poisson que de riz – j ai goûté plein d autres trucs bon, j essaierai de faire un post sur la nourriture
  • les robinets d eau chaude et le thé à disposition dans les bars à sushi
  • les convenient store ouverts tout le temps (very convenient indeed!)
  • cet équilibre/raffinement omniprésent dans les jardins des temples, la manière de présenter les repas, l’agencement des fleurs, les ceramiques de Kyoto, etc.
  • le concept des onsen et bains publics (pas eu l occasion d en tester beaucoup et en plus il faisait chaud mais j aime bien !)
  • les chambres japonaises, se balader pieds nus dans les maisons/temples, les portes coulissantes partout …
  • les mini bouteilles de coca, les mini tasses, les mini chaises, les nounours… bref le Japon c’est “so cute”!
  • La climatisation dans le bus (pas écologique mais avec la chaleur ça fait du bien )

20160829_191405 20160829_121828 20160904_170728

J ai été surprise par :

  • La variété de type de confiserie pourtant toutes a base de farine de riz gluant et de pâte de haricots rouges (d ou un goût pour mon palet non éduqué souvent très similaire. Disons que la qualité se mesure à la texture de la pâte de riz et au dosage du sucre pour les haricots rouges.)
  • La musique d eau qui coule qui se declenche automatiquement quand vous arrivez dans les WC : on est à des années lumière du côté “convivial ” des latrines chinoises. (A l’inverse une absence de pudeur dans les bains puisque la nudité est obligatoire et très naturelle !)
  • les distributeurs de boissons fraîches partout (Et il parait qu ils les font aussi chaudes l hiver!)
  • La retenue des hotes japonais dans les guesthouse, difficile d’expliquer à quoi ça tient mais la fois où je me suis sentie la plus à l’aise il s’agissait en fait d’une taiwanaise !
  • Devoir me déchausser pour rentrer dans les cabines d essayage 

20160827_172010 20160828_165528

J’ai eu du mal à m’adapter :

  • Aux prix au début ! Le temps de s’habituer quoi,
  • A certains goûts,
  • A ne pas pouvoir traverser n’importe comment  (quelle frustration de devoir attendre au feu rouge même quand il y a peu de trafic !),
  • A ne pas pouvoir grignoter en marchant  ou dans le bus (j ai cru comprendre que ça ne se faisait pas ce qui explique aussi pourquoi tout est si propre !),
  • A devoir enlever et remettre mes chaussures de marche à chaque fois que j avais oublié un truc à la guesthouse,
    Rien de grave donc…

Je repars avec l envie de :

  • revenir en automne 
  • visiter Tokyo et Hiroshima
  • faire un périple avec une voiture à la campagne
  • aller dans un ryokan en amoureux 🙂

Le budget : oui c’est cher ! Enfin surtout quand on a l habitude de voyager en Asie. Avec un peu de recul, les prix sont dans le standard des prix français pour le même genre de voyage. C’est plus confortable que le reste de l Asie dans le sens où tout est propre, l eau est potable et les transports sont organisés et efficaces. Mais… craquer pour un taxi ou une jolie chambre avec salle de bain peut faire exploser le budget quand ailleurs ce n’est que quelques euros de plus.
Au final, il faut compter entre 80 et 100 euros minimum par jour sans se faire à manger  (ie : majoritairement resto et ponctuellement convenient store pour le repas) et avec quelques nuits plus sexy qu’une chambre de 5m2 ou un dortoir. Si vous vous déplacez beaucoup et que vous visitez beaucoup de choses dans la même journée, l’addition doit pouvoir monter assez vite.

  • Logement : entre 2100 et 7500 la nuit  (le temple à koyasan, on en reparlera) – Moyenne plutôt à 3000/3500 la nuit
  • Repas : entre  300 et 4800 (dernier jour restaurant kazeiki de tempura) – Moyenne plutôt à 1000/1300 par repas
  • Déplacement : entre 0 et 2000 par jour  (et en marchant beaucoup ). Pas de JR pass car je ne bougeais pas assez, mais si vous faites pas mal de distance en peu de temps, c’est LA solution.

    Nb : change au moment du séjour  (avec les frais de retrait) environ 111 yuan pour 1 euro.

20160905_144736

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *