Décembre 2016 – weekend à Copenhague

Une petite escapade de 2 jours en pays danois au mois de décembre, de jolies lumières, un peu d’architecture et du vin chaud au programme ! Je quitte le récit de notre périple en contrées tibétaines pour vous emmener en weekend à Copenhague 🙂

La météo nous aura fait peur jusqu’au bout (ils annonçaient deux jours de pluie), mais au final à part notre arrivée sous la pluie, il fit gris le matin et soleil l’après midi (enfin jusqu’à 15h00 après la lumière décline déjà !).

J0 : arrivée tardive

Nous arrivons peu avant minuit, 20mn de métro et un peu de marche sous la pluie nous mènent jusqu’à notre nid du week-end : un airbnb dans Norrebro 🙂

on quitte Paris, direction Copenhague !

J1 : de Norrebro à Christiania

On commence la journée tranquille  (comme d’habitude quoi) en prenant notre temps dans ce grand appartement qui semble vide. Petit déjeuner dans le salon, tout est grand et lumineux !

Copenhague, ambiance de Noël 
On décolle ainsi assez tard direction Jargersborggade  « le coeur de Norrebro » sur les conseils de M. Le Routard. C’est charmant et très tranquille ! On fait un peu les boutiques en s’extasiant devant un magasin de cactus et autre mignonneries.

Copenhague

Nos pas nous mènent au cimetière voisin  (2 bonhommes selon Le Routard). Et c’est une belle surprise : un grand parc où les tombes participent à l’aménagement paysager. Beaucoup de simplicité entre balades et recueillement. On a le sentiment de toucher d’un peu plus près la culture du pays. La manière avec laquelle on appréhende la mort est toujours éclairante !

Après ce passage feutré, on commence à trouver l’agitation du centre. Rues animées, marché de Noël, touristes… Avec une absence totale d’originalité on finit au Laundromat pour un brunch/déjeuner. C’est un lavomatique réputé qui fait café, enfin…, en proportion il fait plus café que lavomatique! 
Excellente ambiance  et les proportions des assiettes sont énormes.
On partage une assiette de brunch avec un smoothie et une bière 🙂

Direction le centre-ville, hyper mega touristique. La lumière commence déjà a décliner.

Nous profitons des derniers moments de lumière pour arriver à Nyhvan avant la nuit. Image carte postale mais encore beaucoup de touristes.

Copenhague, Nyhvan
On poursuit jusqu’à Christiania où nous arrivons de nuit. Coup de coeur pour le skate park, un peu moins pour les touristes. Passage express (trop de monde) au marche de noel, balades autour des petites maison et sur la butte le long du lac mais le tout doit être plus sympa de jour.

Minute culturelle : Christiania est une jolie utopie danoise, ville libre jusqu’en 2012, elle reste un lieu alternatif même si les moeurs commencent à changer et le tourisme fait son oeuvre. Aujourd’hui, quand on repart, au verso du panneau d’entrée on peut lire « you are now entering the EU ».

On finit direction le quartier latin pour dîner au café Paludan, une bonne adresse 🙂

Copenhague, café Paludan

On fait une croix sur Tivoli mais on s’offrira un cidre chaud sur le chemin du retour dans une atmosphère complément hygge.

Minute culturelle : selon le Routard, le « hygge » est un terme danois qui décrit « un moment heureux, une jolie atmosphère intime pour goûter des petits plaisirs de la vie avec les personnes aimées ».

 J2 : balade archi et petite sirène 

Le bain de foule d’hier nous donne envie de grand air et de liberté. On commence tout de même la journée par une bonne grasse mat et un home made brunch (petites courses d’opportunité au Kvickly voisin, une visite de pays ne serait pas complète sans un tour approfondi au supermarché !). Le temps que la pluie cesse, on décide de tenter le vélo aujourd’hui ! Les loueurs du coin étant fermés le dimanche, on va essayer le système gobike, vélos électriques en location libre, un peu comme nos velib. On créée un compte utilisateur en ligne tant que l’on a le Wi-Fi et identifions la borne la plus proche. Sur place, facile il y a une tablette sur le vélo qui sert à s’identifier, se diriger, trouver la station de retour la plus proche, l’idéal quoi !
Le bémol : les vélos pèsent un ours mort et c’est assez cher… (et si je n’ai pas mis la pédale dans la bonne position avant de m’arrêter, je n’arrive pas à repartir !)
Les points positifs : facile à faire au dernier moment et pas besoin de ramener le vélo au point de départ 🙂

Et c’est parti pour la balade. On a récupéré les itinéraires d’un ami archi, sur cette base on se concocte notre itinéraire à nous : direction le port avec un petit détour dans les profondeurs de Norrebro. De l’espace public, un peu d’architecture, un peu de vie de quartier et la mer : le bonheur !
Quand le vélo fait « cling » et qu’une vis tombe alors que nous sommes au milieu d’un terrain vage dans une zone en pleine transformation, on garde le cap. On arrête une gentille demoiselle brune aux yeux verts (avec un iphone en italien…) à vélo qui nous prête son téléphone, le temps de dealer avec l’agence de location qu’on laisse les vélos ici ! (Ils étaient même prêts à nous envoyer une voiture). On repart donc à pieds.
Une lumière magnifique, la mer, le port et… une voie semi-rapide… Heureusement, on arrive bientôt au château où l’on peut découvrir la fameuse petite sirène !

On retourne direction Nyhvan, un dernier vin chaud au Mormors et c’est l’avion qui nous attend !

Copenhague, Mormors

Bilan :

Ça faisait longtemps que j’avais envie d’aller là-bas. Les arguments pour Copenhague en décembre étaient les marchés de Noël et les illuminations de Tivoli. Au final on n’est pas allé à Tivoli et je n’ai pas aimé les marchés de Noël ! Par contre, la lumière d’hiver, le cidre chaud, les décorations que l’on devine derrière les fenêtres et sur les balcons m’ont séduite, des moments à partager en amoureux pour être complètement « hygge » 🙂
Sortie des images d’Epinal du centre historique, j’ai surtout eu le sentiment de vibrer avec Copenhague dans le quartier de Norrebro et sur le port.

Bref sans regret aucun, un beau week-end !


Infos pratiques 

  • la vie est chère mais en se débrouillant bien on a réussi à s’en sortir à environ 250 euros chacun le week-end tout compris :
    • Billet d’avion : 75 euros par personne 
    • Logement : 87 euros la nuit
    • Nourriture, boissons, métro : 77 euros par personne
    • Vélo : cadeau car on a eu un pépin !
  • logement airbnb : hormis le ronronnement de l’avenue et à moins que vous soyez allergique aux citations de la bible, une excellente adresse !
  •  
  • restaurants et cafés : Laudromat, Paludan, Kolster Tolv HanerMormors
  • location de velo gobike ou plutôt bycyclen (c’est le site où on s’inscrit) : 25Kr l’heure entamée et vous pouvez reposer le vélo dans la borne de votre choix, sachant que la tablette embarquée vous indiquera la borne la plus proche. D’après notre sauveuse qui ne connaissait pas ce nouveau système, il paraît qu’il y a quelques années c’était des vélos classiques à 40Kr la journée mais tellement se sont fait volés (on en a retrouvé au Canada!) qu’ils ont changé le système… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *