Février 2017 – Islande, Reykjavik et le cercle d’or

Après le bilan, voilà la première partie du récit d’un séjour islandais haut en couleurs, avec quand même une nette dominante de blanc 🙂 . Reykjavik et le cercle d’or pour commencer : les grands classiques !
 

J1 Arrivée à Reykjavick

A l’aéroport d’Orly, l’aventure commence déjà : c’est la tempête en Islande, le vol est retardé pour une durée non déterminée. J’en profite pour finir de télécharger les applis utiles, pour vérifier une nouvelle fois la météo et nos chances de voir des aurores boréales pendant notre séjour, manger nos sandwich devant un groupe d’asiatiques qui ont l’air de trouver ça très exotique,… et on devine qu’il va falloir changer nos plans du jour !
Nous partons finalement avec 2h de retard. La majeure partie des routes est fermée à notre arrivée. On commence par suivre les pancartes « blue car » jusqu’à un arrêt de bus où l’on attend sagement avant de monter dans un joli bus de ville jaune pour un trajet d’environ… 500m ! A noter : on aurait pu y aller à pied.
On récupère la voiture non sans l’examiner de tous les côtés (mais pas assez puisqu’on réalise sur la route qu’il y a peut être un impact sur la pare-brise ! Nota : sans conséquence pour la suite du trajet et le retour de la voiture, ouf !) et puis on découvre l’incroyable efficacité des pneus cloutés sur la neige et le verglas.
Au vu de l’horaire et des routes fermées, exit la visite de la péninsule de Reykjanes et bonjour Reykjavik ! Pour profiter des derniers moments de jour, on décide d’aller directement en ville sans passer par l’auberge. On se gare juste à côté de la cathédrale qui est déjà fermée et redescendons tranquillement de petites rues charmantes jusqu’à la Harpa.
ReykjavikHarpa, Reykjavik
On profite de très belles lumières de fin de journée et la Harpa est une excellente surprise ! De l’architecture comme on aime avec des détails, des perspectives, des volumes, des jeux de lumières. On parcourt toutes les zones accessibles au public avant que la faim ne se fasse sentir.
Harpa, Reykjavik Harpa, Reykjavik
Romantic time 🙂
Après un repérage routardesque, on ressort le bonnet vissé aux oreilles direction le « centre ville ». Un bar avec de la musique live, des restaurants séduisants mais hors de prix, un port pas si animé que ça à la nuit tombée, nous finissons par jeter notre dévolu sur un fish&chips qui ressemble bien à une institution locale !  
Après un dîner charmant, on se dirige vers l’auberge non sans quelques courses d’appoint pour le lendemain et quelques arrêts dans la rue pour écouter la musique live qui s’échappent des bars. Seul l’horaire nous retient de finir la soirée une bière à la main. On s’attardera tout de même un peu dans le salon du Bus Hostel à deviser autour d’une tisane avec 2 australiens venus en Islande 3 semaines pour trekker, on espère qu’ils n’ont pas fini frigorifiés !
 

J2 Cercle d’or et Seljalandfoss

Au petit matin, le ciel est assez dégagé et on part confiants direction le cercle d’or, dans une belle lumière hivernale.
Islande
On fait pas mal d’arrêts en chemin 🙂 Nous ne sommes rarement (jamais?) seuls et même quand on pourrait l’être, l’effet d’entrainement nous rend « leader ». Ayant raté un point de vue, on tourne à l’intersection suivante et nous arrêtons à une station poubelles pour admirer la vue (et taper la causette à l’islandais sur place qui attend le ramassage). C’est non sans surprise que l’on voit 3 voitures faire la même chose que nous ! On vient de créer un nouveau spot ! 
Islande
Arrivés à Pingvellir, on ne s’éternise pas. Ca grouille de monde et le chemin glisse passablement. C’est joli hein! mais on n’a pas trop moyen de s’échapper de la foule et il se met à neiger alors l’un dans l’autre, on a préféré nos stops précédents 🙂
Pingvellir
 
On reprend la route direction Geysir et l’on créée de nouveau un stop inopiné pour voir les chevaux islandais vaillants sous la neige !
chevaux islandais
Arrivés à Geyisr, encore beaucoup de monde, on trouve le site sympa mais sans plus (et on découvre que le pain noir acheté pour nos sandwich au saumon est plus proche du pain d’épices, déconvenue !).
Les fumerolles nous rappellent la Nouvelle Zélande. Un, deux, trois geyser plus tard, c’est reparti direction Gulfoss.
Islande, Geysir
La bulle 🙂
Islande, Geysir
Le temps se gâte et l’on fait la visite sous une tempête de neige ! Il neige tellement fort qu’on finit par ne presque plus voir les chutes d’eau !!
Islande, Gulfoss Islande, Gulfoss
quand on commence à ne plus voir grand chose
ça c’est la photo « histoire de »
On se réfugie frigorifiés dans la voiture et faisons le trajet jusqu’à la route 1 dans la tempête. Nous ne nous arrêtons à Fludir que le temps d’une pause chips/café, le Secret Lagoon ce sera pour une autre fois. La route, le ciel et le paysage se fondent en un blanc uniforme, seul les petits poteaux jaunes se détachent. On nage littéralement dans le blanc et je tire mon chapeau bas à Nils qui tient le cap de main de maître. 
On s’arrête à Seljalandfoss en fin de journée sous une pluie fine. Un paysage en noir et blanc mais une magnifique cascade. Quitte à être là, direction le dessous de la cascade. Nous finissons très logiquement trempés mais ravis et cela ne nous empêchera pas d’aller jusqu’à la cascade voisine alors que la nuit commence doucement à tomber. On ne la voit pas très bien car elle se cache derrière un canyon et la neige fondue limite les possibilités d’exploration mais rien que pour la balade dans ce paysage grandiose, ça vaut le coup.
Islande, Seljalandfoss
Islande, Seljalandfoss
On est bien contents de tester la fonction sièges chauffants de notre voiture sur la dernière partie du trajet. On arrive à la tombée de la nuit à la guesthouse Steig, blottie avec charme au creux de la montagne. Le lieu est parfait, le salon où préparer le repas cozy à souhait… Pas d’aurores boréales pour ce soir car le ciel se couvre mais sinon on aurait été aux premières loges.
 

Infos pratiques

– logement à Reykjavick : Bus Hostel, environ 100€ la twin avec salle de bain commune et sans petit dej
– LE restaurant du séjour : Icelandic fish&chips
 
– un petit dej home made
– à côté de Vik : guesthouse Steig, 108€ la double avec salle de bain commune ET petit dej ! le coup de coeur du séjour 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *