Octobre 2018, 24h à Giverny

Giverny, à peine 1h de Paris, l’occasion d’une courte escapade pour une pause dans la frénésie automnale 🙂

J1 Paris – Giverny

On reste dans le format escapade au vert avec un départ le samedi en début d’après-midi. Une petite heure de route plus tard, on commence par récupérer les clefs de notre chambre du soir avant d’aller nous glisser dans la foule qui se presse à Giverny. Que de monde pour un samedi d’octobre, ça parle anglais, espagnol et chinois un peu partout, les parkings sont pleins, qui l’eut cru en cette fin de saison ! Nous nous dirigeons assez rapidement vers la maison de Monet et nous postons sagement dans la queue qui avance lentement mais surement. Nous n’avons pas pris de billets coupe-file mais c’est une bonne excuse pour déguster une glace citron-basilic en attendant, dans la douceur des rayons de soleil qui rappelent un peu l’été.

Moins d’1/2h plus tard, nous voilà rentrés. Le jardin explose de fleurs ! Je m’attendais à un déclin automnal mais ce n’est pas vraiment le cas et malgré le monde, il est difficile de ne pas succomber à la beauté du tableau. La visite de la maison se fait tranquillement avec une mention toute particulière aux estampes japonaises que je ne m’attendais pas à trouver ici mais qui témoignent de la fascination de l’époque pour un Japon qui s’ouvre tout juste.

Meubles d’époque et belle lumière. Un jaune enivrant pour la salle à manger répond au bleu de la cuisine et préfigure l’explosion de couleur qui nous attend dehors.

Giverny

La plupart des allées sont fermées au passage, ce qui permet l’espace d’instant de s’imaginer seul face à ce défilé de fleurs qui vous tend les bras.

Giverny

Côté jardin des nymphéas, on oublie un peu le vrombissement de la départemental dans le reflet du rougissement des arbres sur l’eau et les quelques nymphéas qui ponctuent encore de rose cet univers de vert.

Giverny

Comme toujours, le lieu se vide doucement à l’approche de l’heure de fermeture. On voit encore quelques mariés et une fête de famille qui font leurs dernières séances photos avant de quitter les lieux.

il n’y a pas de raison, on se prête aussi au jeu de la pause photo !

L’agitation dans la rue principale s’est calmée. On profite d’un sentier dans les champs pour prendre un peu de hauteur sur la vallée avant de pousser jusqu’à l’église du village.

Giverny

Tout cela nous amène jusqu’à l’heure du dîner. Par sécurité, nous avons réservé un peu plus loin, à l’auberge du Prieuré de Gasny. Un dîner copieux et de bons produits dans un atmosphère calme et propice à une petite séance de travail improvisée.

On rentre à l’Hermitage, une tisane et au lit; les imprimés botaniques nous gardent dans l’ambiance.

J2 Pacy-sur-Eure – Paris

On a négocié les horaires et le petit-déjeuner arrive à point nommé. Un petit déjeuner de roi que l’on prend dans notre petit salon privé. Des framboises du jardin, des confitures maison, du comté, un croissant et une ribambelle de pain. 10 sur 10 ! On discutera un peu avec nos hôtes qui ont rénové eux-mêmes cette magnifique bâtisse.

Après un passage à la brocante de Vernon (et magasinage de confitures maison, le signe d’un weekend réussi), nous nous offrons une dernière balade bucolique à Pacy-sur-Eure. On y trouve un bout de chemin qui file le long de l’Eure, du bourg jusqu’aux champs. 1 bonne heure aller-retour au bord de l’eau, juste ce qu’il fallait !

Pacy sur Eure Pacy sur Eure Pacy sur Eure

Le retour se fait tôt mais déjà dans les bouchons parisiens (à 15h00, franchement !!).

Giverny, une campagne encore un peu parisienne mais le jardin de Monet et les environs pourront vous ravir le temps d’un weekend ! (en plus, on peut même aller à Vernon en train et après bus ou voie cyclable font le reste du travail, à bon entendeur 😉 )

Informations pratiques :

  • chambre d’hôte l’Hermitage : la chambre les fleurs à 80€ la nuit pour deux avec un petit déjeuner de roi. Pas très loin de la départemental donc on entend un peu les voitures mais hormis ce point, une excellente adresse !

  • Restaurant l’auberge du Prieuré à Gasny : de bons produits et un bon rapport qualité/quantité/prix. Le lieu est calme et ça aussi c’est agréable.
  • On nous a conseillé également le Bistrot des fleurs et Cocotte et bouchons à Vernon. Ils sont souvent complets et les réservations pas forcément possibles alors on a choisi la sécurité pour cette fois.
  • ou à Giverny, tout simplement le restaurant Baudy : aucune idée de ce que ça donne dans l’assiette mais de l’extérieur ça avait l’air sympa 🙂
  • Sinon, à noter, un étoilé : le jardin des plumes qui propose aussi un bel hôtel mais on ne joue plus tout à fait dans la même catégorie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.