Mai 2017 – weekend à Palerme – le récit

Après le bilan, voilà le récit d’un weekend à Palerme sous le signe du soleil 🙂

J0 arrivée à Palerme

Je pars malade mais la météo annonce de la chaleur et je me permets de glisser entre l’antibiotique et l’ibuprofene de petites robes d’été : D

On arrive tranquillement le vendredi soir mais personne à la guesthouse. Un coup de fil, notre hôte arrive dans 5mn, ouf ! Le lieu est tout propret mais déception la chambre est toute petite, loin des photos de Booking ! Je tente de demander si une autre chambre est disponible sans pour autant râler trop fort… mais c’est complet. Bon, je suis malade et fatiguée, ça ira mieux demain. On ressort pour le dîner. Pasta au programme 🙂

J1 Palerme 

Démarrage tranquille  et après un petit déjeuner copieux, on prépare le programme de la journée au soleil sur la terrasse !


Aujourd’hui on va visiter Palerme !
Direction le theatro Massimo, puis la vieille ville et le marché Capo. Une noce est au milieu du marché, ambiance et embouteillage au programme. 
Tout sent la Sicile. L’opulence des fruits et légumes du marché, les espadons et les thons immenses dépecés par de longs couteaux tranchants, les costumes et lunettes de soleil rehaussés d’un peu de gomina, les draps qui sèchent au bord des fenêtres, la poulie qui remonte le drap tombé. Ça sent la pierre chaude, ça sent la tomate, ça sent le parfum sirupeux. Les sons chantent le soleil et des chats persans se blottissent  dans l’ombre d’une vierge fleurie.
Nous sommes en Italie. Nous sommes en Sicile.  C’est les vacances. 

Palerme Palerme 

Nos pas nous mènent en vue de la cathédrale. On s’attable à une pizzeria sur une petite place à l’écart de la zone touristique, sous une petite tonnelle. Puis direction les must do. La cathédrale d’abord puis le palais des normands. La chapelle palatine se mérite, il y a la queue à chaque étape mais il faut dire qu’elle est somptueuse. Peut être un peu trop dorée… mais somptueuse!

Palerme  

Nous faisons nos emplettes pour le dîner au marché Ballaro avant de finir la journée, entre le Quattro Canti, la fontaine Pretoria, deux très jolies églises  (la Chiésa di santa Catarina et Santa maria dell ammiraglio, entre fermeture proche et fin de  noce) et une traversée du quartier de la Kalsa vers la marina. On accompagne le tout d’une bonne glace, et rentrons chez nous pour un pique nique avec vue sur la ville !

On aura bien marché.

marché Ballaro, PalermePalerme

J2 Palerme et Cefalu

Aujourd’hui objectif Cefalu. L’office du tourisme nous annonçait des trains régulièrement mais le site internet de la gare en va autrement. Après 10h plus de train avant 14h. Vu qu’on regarde à 9h30, autant dire que nous allons pouvoir ajuster le programme. Alors direction le Cimetière de il Cappuccini. Rebalade à pied à travers la vieille ville qui me plait toujours beaucoup puis l’on s’enfonce dans des quartiers secondaires où coule la vie d’un dimanche matin : quelques marchés, la messe qui sonne dans des églises glissées entre 2 bâtiments des années 60… Et l’on arrive à destination. Il s’agit en fait de catacombes où les défunts étaient plus ou moins momifiés et exposés dans leurs habits du dimanche. S’ensuit une galerie macabre où ne règne toutefois pas une grande religiosité. Disons qu’il s’agit d’une sacrée curiosité qui nous aura toutefois laissés de marbre…

Quitte à être là, je pousse Nils vers le palais Zisa avant de nous diriger vers la gare. On ne visite pas le palais mais on profite du très beau jardin juste devant ! Puis petite pause à la piazza Ingastone pour acheter le casse-croûte du midi 🙂

 Palerme palais Zisa, PalermePalerme

Nous arrivons dans les temps à la gare (non sans racheter quelques tomates sur le marché Ballaro 😉 ), une petite heure de train et nous voilà à Cefalu ! Ambiance estivale de bord de mer, on trempe les pieds dans l’eau ! Quelque vélléités de louer un scoot pour aller dans l’arrière pays (les Madonies ça a l’air tip top !) mais il est dimanche après midi et nos pas nous mènent au pied de l’entrée de la Rocca de Cefalu. Nous choisissons donc cette option pour la sortie nature et partons à l’assaut du rocher. Un vrai plaisir, la vue là-haut est splendide et la balade fort agréable ! On ressort pour la fermeture, le temps d’aller manger une glace au pied du Duomo (et d’y jeter un coup d’oeil au passage) avant de retourner vers la gare au soleil couchant. J’ai beaucoup aimé Cefalu !!

     

On rentre à pied de la gare et dînons à coté de la maison, à l’Oliva que nous avions repéré la veille. Adresse complètement locale et un peu bobo. Et c’est très bon.

J3 Flaneries

Pour notre dernier jour, exit Monreale (oh ben zut, il faudra revenir? ^^), aujourd’hui point de visite : on va flâner ! 

Direction la mer, on repasse d’abord dans une petite cour découverte le samedi soir. Un atelier d’argenterie est ouvert et après avoir glissé une tête curieuse, on a la chance d’avoir une visite guidée de cette entreprise familiale qui, après avoir fourni maintes dotes de mariage, s’est réorientée sur les commandes religieuses. De 14, ils sont passés à 4 mais la passion de leur métier reste vivante.

Puis l’on continue jusqu’à la mer. Balade au bord de l’eau tranquille, on est juste contents d’être là ! Puis, on va acheter quelques Arancine au “temple des Arancine” j’ai nommé le bar Touring, que nous garderons pour le dîner dans l’avion (mieux que les sandwich de pain de mie 😉 ). Ce midi, on veut un bon restaurant pour un dernier repas bien italien. Il Maestro del Brodo fait bien le job et on prend le dessert en face, à notre glacier préféré ! 

On rentre via le marché Capo, on manque d’acheter de bonnes confitures derrière le théatro Massimo avant de réaliser qu’elles ne passeront pas le contrôle de l’aéroport et on récupère les sacs à la guesthouse non sans une petite pause en terrasse 🙂

Un cannollo de Spinnato dans le sac et nous voilà dans le bus, et nous voilà dans l’avion. Go back home !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *