Mai 2019 – USA – 5 jours à New York, le bilan

Après une longue période de confinement pour le blog, il est temps de clôturer le récit de nos 5 jours à New York City, avec un petit bilan (préparé avant confinement mais une chose en entrainant une autre…). Bref, un petit souvenir d’évasion où grands classiques, marche à pieds et sourire jusqu’aux oreilles  avaient émaillé notre séjour !
 

Petit résumé de l’itinéraire à New York City

J’ai aimé :
  • Etre à NYC ! C’était comme dans les films, les escaliers de secours, la skyline, les stands de rue, la NYPD, les taxis jaunes, et même les travaux dans la rue avec la fumée qui sort des souterrains !

  • Me balader et profiter de la vie de quartier à Fort Green Park, Vinegar Hill, Brooklyn Heights, faire un peu de visites archi, pique-niquer à Central Park,…
  • L’empire State Building. Oui, c’est trop cliché mais je suis vraiment contente d’y être allée ! Et puis, on a eu de la chance pour le coup, car il n’y avait pas de queue et pas trop de monde là haut. ça c’est rempli à l’approche du coucher du soleil mais on a filé vers Red Hook alors ^^

  • Red Hook 😀 Et dire que ce n’était pas prévu !
à Red Hook

J’ai moins aimé

  • le bruit dans la rue, dans les cafés,… un peu partout quoi. De manière générale, petit coup de coeur pour Brooklyn, plus tranquille que Manhattan. NB : rétrospectivement cette frénésie est aussi représentative de New York donc je ne lui jetterai pas complètement la pierre non plus ^^
  • Le sucre, le gras et la société de consommation omni-présente, la plupart des aménagements récents semblent tournés vers plus de malls, plus de magasins type grandes chaînes. Que ce soit la fin de la HighLine au niveau de Hudson Yards, le débarcadère à Staten Island, même le Chelsea Market du Meatpacking district…
  • la clim à fond dans le métro (ben oui, quelle idée quand même !)
Times Square (faut-il vraiment préciser?)

En hors catégorie, une mention spéciale pour véhicules surdimensionnés :

Pass et organisation des visites

J’avais une petite idée de ce que je voulais voir (Central Park, Empire State Building, Upper West Side, Greenwich Village…) avec surtout l’envie de me balader. Au final, on n’a donc pas pris de pass car on a fait peu de visites qui auraient été comprises dedans. Sur tout le programme, juste l’ESB pour 42$ chacun et la petite donation au museum d’histoire naturelle. Si vous faites plus, pensez au pass, c’est assez vite rentabilisé !

Dans les changements de programme, on avait envisagé mais on a finalement laissé tomber :

  • la comédie musicale à Broadway (budget, fatigue)
  • le stand up au comedy cellar club à Greenwich village (fatigue et peur de ne pas suivre le rythme en anglais).
  • un match de la NBA  (ce n’était plus la saison)
Je note par contre pour une prochaine fois :
  • aller voir de plus près la statue de la liberté quand même !
  • retourner à Greenwich village et Upper West Side pour y prendre un peu plus le temps, découvrir un peu plus le quartier ABC
  • continuer à explorer Brooklyn, notamment Williamsburg et surtout Bushwick pour le street art
  • aller à Haarlem et tester un gospel (moins show off que celui du Brooklyn Tabernacle?)
  • prendre un verre sur un rooftop
  • aller voir un match de basket ou de baseball :p
World Trade Center Transportation Hub (de Santiago Calatrava)

Logement à New York

On a choisi de loger à Brooklyn et à refaire, je le referais sans hésitation !!
Initialement c’est le rapport qualité/prix qui nous a emmené là bas mais j’y retournerai aussi pour le côté un peu plus tranquille que Manhattan tout en restant très new yorkais. Une bonne base aussi pour rayonner dans certains des quartiers qu’on a préféré !
On a choisi un airbnb mais en mode chambre chez l’habitant pour éviter toute mauvaise blague (la location d’appartement en airbnb est interdite à New York, d’où parfois des annulations de dernière minute suite à un contrôle, etc.). L’avantage c’est que vu la configuration de la maison, on était quand même tout à fait indépendants (juste une cage d’escalier en commun) et on avait notre salle de bain et un minimum d’équipement dans la chambre (cafetière, frigo).

Se déplacer à New York

A pieds !
Le moyen de locomotion roi pour s’imprégner des ambiances, garder le nez en l’air et voir les transitions entre les quartiers 🙂 
 
En métro
Parce que les distances sont grandes quand même, on avait pris un pass pour une semaine (33$) et c’était très agréable d’être en illimité sur les transports. Même si on a beaucoup marché, on ne s’est pas posé de question parfois pour quelques stations. Et puis j’ai bien aimé l’ambiance du métro.
A noter une petite astuce que l’on n’avait pas saisi tout de suite : pour le métro, sur la même ligne, il y a des locals et des express. En gros, le local fait toutes les stations alors que l’express s’arrête uniquement aux principales (et va donc plus vite si vous allez loin). Pour les stations, on les différencie sur le plan entre les points noirs pour les stations intermédiaires et les gros ronds blancs pour les stations principales. Pour les métros, normalement c’est marqué sur le panneau d’affichage et vous pouvez aussi poser la question. Bien sur si vous montez à une station intermédiaire, ce sera forcément un local !
 
Comme chez nous, il arrive que les lignes soient modifiées la nuit ou autre pour cause de travaux : ce qui nous est arrivé à l’aller. Nous avons fini le trajet de l’aéroport à notre maison dans un bus de substitution ! Mais c’était bien indiqué et les gens nous ont bien renseignés.
 
En bus et en bateau 🙂
Pour les autres moyens de locomotion, on a testé succinctement le bus dans Upper West Side et dans Brooklyn. Et puis le bateau ! Le ferry pour Staten Island et la navette fluviale pour aller à Red Hook. Franchement, prenez le bateau, c’est trop bien 😀
Brooklyn and Manhattan Bridge, depuis le ferry pour Red Hook

Nourriture à New York

Pas notre coup de coeur…  Mais quand même de très bon restaurants italiens, et un vrai plaisir de trouver les bar à salade ! Nous ne sommes probablement pas restés assez longtemps pour avoir une vue exhaustive et on a plutôt mangé à petit/moyen budget. Comme partout, je ne doute pas qu’il existe de très bons restaurants mais les prix peuvent vite s’envoler, surtout qu’il ne faut pas oublier le pourboire (et les taxes) qui font significativement monter l’addition par rapport au prix affiché.

A suivre, le récit Nouvelle Angleterre avec plus de forêts, d’ours, de plage et de camping !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.