Mai 2019 – USA, New York City J4

Promis, aujourd’hui on lève le pied ! Il nous reste deux jours pleins à New York, encore plein de choses à voir mais pas de stress on a le temps. C’est aussi le moment où on supprime quelques extras du programme comme Broadway pour ne pas trop courir. Donc ambitions “modestes” pour aujourd’hui : Gospel, Rubin Museum et High Line. Le reste ce sera au feeling.

J4 NYC – Brooklyn Tabernacle, Brooklyn Heights (on ne s’en lasse pas), Rubin’s museum, Chelsea market et la HighLine, Hudson yards, Times square

Aujourd’hui c’est dimanche et dans le guide j’ai lu que pas très loin de chez nous, il y a une des grandes scènes de gospel de New York, j’ai nommé le Brooklyn Tabernacle. Nous ne sommes pas très matinaux mais quand même j’aimerais bien voir ça.

Alors, après un petit déjeuner au lit (merci la cafetière dans la chambre !), direction le Brooklyn Tabernacle à 15mn à pied. C’est un grand bâtiment, le show a déjà du commencer mais on trouve l’entrée et on se fait guider par un monsieur très bien habillé. Le lieu est immense et on entend déjà résonner les chants en cours. On nous dirige dans les couloirs jusqu’à une porte d’où une placeuse nous emmène dans les hauteurs d’une grande salle de théâtre. Le niveau sonore est très très élevé et l’ambiance type prêche à l’américaine un peu déroutante.

Pour protéger nos tympans, après deux ou trois morceaux, on s’éclipse discrètement. Direction Brooklyn Heights pour un brunch new yorkais. On retrouve le café du premier jour et nous installons en terrasse. Ambiance plutôt locale, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Une fois sustentés, direction le métro pour retourner au Rubin Museum. Cette fois, on a bien anticipé les horaires et on peut prendre notre temps. On se greffe à une visite guidée avant de reprendre en solo. On admire de très belles pièces et une exposition surprenante de jeunes artistes tibétains qui réinterprètent les traditions. C’est un peu le pendant du musée Guimet à Paris. Si vous êtes sensibles à cet art, faites le détour. Ambiance toute feutrée qui octroie aussi une pause agréable.

Visite terminée, on part vers la High Line. Petit coup d’œil au Chelsea market où l’on aurait bien pris un petit encas mais, peut être parce que nous sommes dimanche, la surpopulation et le côte centre commercial tendance nous font vite ressortir. On trouve non loin de là une petite boulangerie beaucoup plus séduisante où nous faisons quelques provisions que nous allons grignoter en hauteur, sur un transat de la High Line #soNYC.

Chelsea Market, on est dimanche, ceci explique peut être cela mais quand même !

Après un petit aller-retour jusqu’au Whitney Museum of Art, curiosité architecturale oblige (c’est du Renzo Piano), on remonte la High Line tranquillement. C’est très sympa mais la gentrification a fait son œuvre. Très vite, les quelques immeubles de brique et le street art, déjà mis à mal par des constructions récentes, font place à une zone d’immeubles d’architecture récente beaucoup plus hauts et plus denses. Même si on apprécie les qualités architecturales des condos de Zaha Hadid, ça n’a plus tout à fait le charme d’une ambiance post-industrielle en reconversion, et on imagine sans mal que l’évolution des prix a fait passer l’Hudson aux anciens habitants du quartier.

J’adore les vues en hauteur :

Au fil de la balade, plus on remonte, plus ça construit !

Le clou du spectacle est au bout de la ligne, j’ai nommé Hudson Yards. Un complexe énorme, des bureaux de luxe et un mall. Ça manque un peu d’âme, même si ici encore, on notera les efforts architecturaux. Un point d’observation en forme de spirale sans fin trône au milieu. J’aime bien l’idée, même si on peut imaginer que cette attraction a pour objectif principal de ramener du flux dans le centre commercial…

On prévoit de rentrer doucement à la maison mais on profite avant de notre pass métro illimité pour faire un saut de puce d’une station histoire de s’éblouir avec les néons de Time Square. Hop hop hop ! On hume l’ambiance et on replonge dans les profondeurs pour retrouver notre tranquille Brooklyn.

Nous arrivons à temps, sous une belle averse, pour un dîner au resto italien à côté de la maison. Miam !

Informations pratiques :

  • Rubin Museum of Art : 19$, gratuit le vendredi soir de 18h à 22h (ou juste tarif réduit pour des groupes… ce n’est pas très clair)

  • Hudson Yards Vessel : premier arrivé, premier servi. Apparemment un petit quota de ticket sont aussi vendus en avance. Et maintenant il y a aussi un Observatory Deck dans les bâtiments à 36$.

Pour se sustenter :

  • Heights Café : on a pris un très classique Avocado Toast mais il y avait aussi des choses très appétissantes dans les assiettes voisines :p

  • Fradei Italien Bistro : miam miam miam. C’est tout petit, ça ne paie pas de mine mais les goûts sont là (ils ont aussi du bon vin italien) et c’est tenu pas un français ! Une seule objection, les portions pourraient être plus généreuses (ou bien on avait très faim^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.