Novembre 2019 – un weekend solo à Haarlem

Petite escapade de fin d’année. Cahier des charges : en train parce que c’est mieux pour la planète, une ambiance de Noël, une ville à taille humaine et des possibilités d’escapade nature…. et la gagnante est …. Haarlem ! Non loin d’Amsterdam, elle semble contenir tout ce qu’il faut pour un weekend réussi : des moulins, des béguinages, des cafés sympas et la mer pas loin,… Rétrospectivement : je confirme, elle a rempli ses promesses !

NB : Je suis partie avant le début du marché de noël officiel et bien m’en avait pris, le weekend suivant c’était le début d’une loooongue période de grève SNCF.

J0 train Paris – Amsterdam – Haarlem

Départ de Paris vendredi en fin de journée pour 3h20 de train vers Amsterdam. A Amsterdam, j’arrive à attraper in extremis le train local qui rejoint Haarlem en 20 minutes, auquel j’ajoute 20 minutes supplémentaires pour rejoindre mon Airbnb à pied. L’occasion de découvrir Haarlem by night !

Haarlem by nightJe suis bien accueillie, je récupère les clefs de la maison, de ma chambre et…. du vélo ! On fera les essayages demain 🙂

La chambre est charmante mais la nuit est fraîche. Il y a manifestement un problème de chauffage (qui sera réparé dès le lendemain) et je suis bien contente de trouver une ou deux couvertures douillettes sur le lit.

J1 Haarlem : église Saint Bavon, béguinages, moulin de Adriaan et plage de Bloemendaal an Zee

C’est le weekend mais se réveiller dans un lieu inconnu a déjà un petit air de vacances. Après un bon thé pour démarrer la journée, première mission : apprivoiser le vélo. Premier constat : il est trop grand ! Qu’à cela ne tienne, sur les conseils de ma logeuse très réactive sur la messagerie d’airbnb, je file au magasin de vélo voisin pour qu’il règle la selle. C’est toujours un peu haut mais ça devient praticable (technique pointes de pieds à l’arrêt…). L’occasion de constater que ce vélo n’a pas de vitesse, … ni de freins ! Enfin si mais pour freiner il faut rétropédaler. Je n’aurai clairement pas l’aisance des locaux mais ça devrait quand même me permettre de me déplacer !

Je me rapproche donc du centre ville à vélo et le gare non loin de la place principale. Samedi c’est jour de marché alors je complète le petit déjeuner avec une gauffre fourrée, garnis mon sac à dos de scones et de gouda, flâne entre les stands et vais visiter l’église St Bavon dont l’entrée est libre aujourd’hui.

Haarlem, St Bavon Haarlem, St Bavon Haarlem, St Bavon

Je m’éloigne un peu du marché pour commencer à explorer les charmantes rues voisines. Une boutique d’empanadas complètera les grignotages du marché et je vais tranquillement de canaux en béguinages. Tout est très très joli 😀 Les béguinages sont cachés derrière des portes discrètes. Les lieux sont privés et habités mais restent ouverts au public certains jours à horaires fixes. Beaucoup seront fermés demain dimanche alors aujourd’hui j’en profite ! Avec des airs de chasse aux trésors, cette balade est charmante.

Haarlem, béguinage Haarlem, béguinage Haarlem, béguinage

Entre deux séries de béguinages, j’arrive sur le moulin de Adriaan. Ce type de moulin est emblématique des Pays-Bas. Il est assez majestueux et le cadre est charmant.

Haarlem, moulin de AdriaanL’après-midi est déjà bien avancée quand je file à l’office du tourisme pour me renseigner sur le meilleur chemin pour aller voir la mer. L’ondée est passée et munie d’une carte et de mon bolide, je quitte la ville à coup de pédales (et prends petit à petit confiance). Il est un peu tard pour une balade au parc national Zuid-Kennemerland mais il est encore temps d’une balade au bord de l’eau. Passées les dunes, une plage immense, à l’horizon nord les usines de l’estuaire d’Amsterdam, à l’horizon sud les premières infrastructures balnéaires. Ça fait plaisir de voir la mer.

Je prends le chemin du retour à la nuit tombée, constate que la pile du phare de mon vélo est à plat, et suis bien contente d’arriver en ville sans encombre ! Reste à choisir où dîner. C’est un restaurant indonésien qui attire mes papilles. Il est plein et me propose de revenir plus tard. Je décline et me ravise 200m plus loin. Je reviens pour réserver en deuxième partie de soirée et miracle, ils me trouvent une petite table tranquille dans un coin 🙂

Je choisis un plat “dégustation”. C’est excellent et je voyage quelques années en arrière, dans les souvenirs gustatifs de notre premier voyage asiatique en Indonésie. Les portions sont bien trop copieuses mais le doggy bag est compris. J’ai mon pique nique pour le train de retour !

Une bien belle journée et un repos bien mérité.

J2 Haarlem et retour Paris : cathédrale St Bavo, magasinage et moulin de Schoterveense

Pour ce deuxième jour, plein d’options : faire un tour à Amsterdam, visiter Leyden, partir dans la campagne… ou continuer à explorer Haarlem finalement !

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. Je quitte mon logement (et donc mon vélo – rétrospectivement en louer un pour cette deuxième journée aurait pu être judicieux). Direction le sud de la ville pour découvrir la cathédrale/basilique St Bavo. On est loin du centre mais ça vaut le déplacement ! J’arrive à la fin de la messe (je pense?) ou en tout cas au moment où le staf technique remballe le matériel, ce qui me permet de jeter un petit coup d’œil à l’intérieur (en théorie elle n’ouvre qu’à midi le dimanche).

Haarlem, St Bavo

La suite de ma promenade m’amène dans des quartiers charmants du centre ancien que je n’avais pas encore explorés et je tombe sur un St Nicolas accompagné de Zwarte Piet, tradition qui a fait de nombreux remous du fait de sa connotation raciste (je l’apprendrais après). De retour vers le centre ville, je profite que nombre de magasins soient ouverts en ce premier jour de décembre pour tenter un peu de magasinage.

Haarlem HaarlemHaarlem HaarlemPour finir l’après-midi, mon plan m’indique un joli moulin un peu plus au nord. Qu’à cela ne tienne, je n’ai plus de vélo mais ça ne m’empêche pas de marcher alors je pars explorer les faubourgs d’Haarlem. C’est sympathique mais pas fou non plus. A vélo n’hésitez pas, ça vaut les quelques coups de pédale, à pieds l’escapade peut sembler un peu longuette.

Haarlem Haarlem Haarlem

Et sur le chemin de retour, une curiosité qui n’est pas dans les guides : l’église (immense) transformée en immeuble d’habitation. On connaissait déjà Jopen, une église transformée en bar/brasserie, mais celle là se fait discrète. Au point que je pensais visiter une église jusqu’à tomber sur des rangées de boîtes aux lettres dans le hall et découvrir le transept comblé d’une construction récente. Apparemment de plus en plus fréquent mais très étrange quand même…

Je profite de la fin d’après-midi pour prendre un goûter chez Lima, un salon de thé qui me fait de l’oeil depuis mon arrivée. La fin du weekend est arrivée, il est temps de reprendre le train pour Amsterdam puis pour Paris. Un prochain weekend peut être à Leyden qui sait ?

HaarlemInformations pratiques

  • Airbnb à Haarlem : pas juste à côté de la gare mais pas très loin non plus, à proximité du centre historique mais dans une zone un peu moins touristique. Un escalier un peu raide pour accéder à la chambre mais une déco toute mimi, une chambre au calme avec vue sur le coeur d’îlot et un vélo prêté à la demande (le vert sur la photo), que demander de plus !

  • De Lachende Javaan : restaurant indonésien réputé. C’est presque une spécialité locale, héritage de l’époque de la colonisation néerlandaise. Les saveurs sont clairement au rendez-vous, je conseille ++

  • Brownies & Downies : un café charmant comme on en trouve pas mal ici. A noter le projet d’insertion sociale qui l’accompagne car une partie du personnel est atteinte d’autisme. Je l’ai appris en lisant le document de présentation car tout se passe classiquement ici. Si les choses pouvaient toujours être aussi simples…

  • By Lima : un autre salon de thé, tout aussi charmant, repéré dès le premier jour mais souvent bondé. Une jolie adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.