Août 2018 – Perche un jour…

Transpirants sous la canicule parisienne, nous avons profité d’un weekend pour aller nous mettre au vert… dans le Perche ! Déjà éprouvée par deux fois, on confirme le coup de cœur pour cette destination toute proche de Paris et si bucolique ! On retrouve nos amours de la première fois direction le nord du Perche 🙂

J0 Le camping de La Chapelle Montligeon

Une fois n’est pas coutume, pour bien en profiter, on quitte Paris dès le vendredi soir direction le camping municipal de la Chapelle Montligeon. Craignant l’affluence estivale, on a appelé pour réserver mais on nous rassure tout de suite : “oh vous savez, c’est calme en ce moment. Vous pouvez vous installez où vous voulez, quelqu’un passera demain matin”. Et c’est bien vrai. Trois tentes et un camping-car, il n’y a pas foule et le site est charmant ! Installé dans la forêt, beaucoup de place, des sanitaires nickels, mais que demande le peuple ?

Bref, une soirée à l’ancienne, cassoulet et tisane au réchaud, sous l’odeur des pins. Revival…

J1 Vélo et table d’hôte

On a déjà eu l’occasion de bien sillonner la région alors on en profite pour prendre notre temps et orienter le weekend juste balade ! On bulle à l’ombre des arbres et filons pique-niquer à la Chapelle-Montligeon. Au bord d’un petit lac avec vue sur la Basilique, on a fait pire ! On finit par un petit café au bar de la ville et glissons quelques bières locales dans notre besace pour déguster un soir prochain.

Au programme de l’après-midi balade à vélo mais avant quelques emplettes. J’avais en visée le GAEC de l’étoile, sur le chemin et dont on nous avait dit grand bien. Nous avions goûté quelques-un de leur produits mais n’avions pas pu passer sur le site qui est fermé le dimanche. On profite donc d’être là un samedi pour ramener quelques souvenirs pour les papilles (jus de pomme, pâtés, confitures…). Les fromages et autres charcuteries nous font de l’œil mais la température extérieure est dissuasive…

L’idée initiale étant quand même de faire une balade en vélo, on se dirige décidés vers Mortagne. Et… à un carrefour… un marchand de glace qui semble avoir du succès. Ni une ni deux, curieux (vous avez dit gourmands?), on s’arrête. Il semblerait qu’on ait bien fait. Un meilleur ouvrier de France qui a ouvert il y a 2 semaines. Une glace chacun au Mojito, complétée par une glace au chocolat à partager pour être sûrs que c’est un bon glacier, et un monsieur passionné par son métier… on valide.

Au final, le timing est parfait, il fait déjà moins chaud pour le vélo ! Direction donc la station Elan. Un chèque de caution et 20 euros plus tard, nous voilà équipés de 2 Btwins et d’un semblant d’itinéraire. Entre champs, villages, petites allées forestières ombragées, on profite des mûres le long du chemin, et si je finis à pieds les montées les plus rudes, je trouve ça cool quand même ! Certes, on s’est un peu perdu, on a un peu déraillé et c’était sans compter les courbatures du soir mais à refaire sans hésiter !

On ramène sagement les vélos 3 heures plus tard car nous sommes attendus ce soir. Nous retournons à la maison d’Hector, coup de cœur de notre premier passage dans la région, et cette fois nous testons la table d’hôte. C’est un plaisir de revenir ici aux beaux jours, apéro dans le jardin, dîner dans la bibliothèque. Pierre-Yves met les petits plats dans les grands et ravit nos papilles. Ça papote gaiement à table et la soirée se poursuit au salon avec Alain et une tisane du jardin. Un bien bel endroit !

J2 Entre forêts et champs de blé

Au matin, on retrouve la tablée de la veille pour un petit déjeuner toujours à la hauteur. Brioche et confitures maison… mmm… de toute beauté !

Visite du jardin et du potager d’aromatique puis, avec 2 parts de cake dans la besace, une carte IGN et de bons conseils, on part pour une petite rando vers la Chapelle Montligeon. Il fait chaud mais l’ombre des arbres nous rafraîchit, une balade tranquille, parfaite pour deviser en chemin.

Arrivés à la Chapelle, toujours sur les conseils de nos hôtes, on fait halte dans une petite galerie d’art. L’artiste, Christian Champagne, est présent ainsi que sa femme galeriste, on discute à loisir dans la fraîcheur d’une ancienne école de jeunes filles.

Un petit tour à la Basilique, un encas sur le pouce et on rentre à St Mard de Reno par la forêt. La fin d’après-midi approche déjà. On remonte en voiture et faisons une dernière petite pause chez “chez nous campagne” pour un apéro/goûter avant de prendre la route pour Paris. Ils ont changé d’adresse, l’aménagement est toujours charmant mais je crois qu’on avait préféré le précédent. Peut être juste une question de moment…

Le weekend se finit sur fond de joli coucher de soleil dans le rétroviseur, on reviendra ! (Pierre-Yves nous a parlé d’une tarte boudin camembert, comment vous dire… il faudrait qu’on goûte !).

Quelques adresses

  • le camping les Bruyères à la Chapelle-Montligeon, 8€ l’emplacement pour 2 personnes avec une tente et une voiture, qui dit mieux !
  • Gaec de l’etoile, à Courgeon, pour des produits de terroir comme on les aime
  • la Maison d’Hector à St Mard de Reno, 95€ la chambre double et 28€/personne le dîner tout compris. Sérieusement, le rapport qualité/prix est excellent 🙂
  • la station service Elan de Mortagne pour louer des vélos (10€ la demi-journée). Il semblerait que l’office de Tourisme en loue aussi
  • Chez nous campagne, pour une pause goûter ou une bonne planche de charcuterie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.