Octobre 2014 – Tibet Central, J1 à 5 : Lhassa et au delà

Après 2 ans d’absence, petite mise à jour du blog ^^ De nombreux brouillons en instance qui ne demandent qu’à être finalisés, bonne lecture !

Voilà enfin la rétrospective de nos 3 semaines au Tibet Central en octobre 2014. Un itinéraire un peu hors des sentiers battus, dans ces régions magnifiques, et qui commence logiquement à Lhassa !

Pour vous remettre dans le contexte, au démarrage de ce voyage, nous vadrouillons déjà depuis 4 mois, trois en Inde, une dizaine de jours au Cambodge et un petit mois à sillonner le Kham. On quitte ici le mode stop et sac à dos : notre permis tibétain s’accompagne d’un chaperonage en règle avec guide et chauffeur. C’est à la fois plus confortable et plus contraignant. Le rythme des visites accélère clairement par rapport à nos dernières semaines.

J1 arrivée à Lhassa

Après près de 22h de train depuis Xining et passés les multiples contrôles nous voilà officiellement à Lhassa ! Notre guide nous installe au Dhood gu Hotel, tenu par des népalais mais ambiance tibétaine au programme. Notre chambre donne sur le Potala, a une salle de bain, de l’eau chaude, des meubles anciens, le luxe quoi ! Ça deviendra la base officielle de nos futurs voyages au Tibet 🙂

On profite de l’après-midi libre pour aller découvrir le Barkor et le quartier des artisans. Encore un brin de liberté avant un programme très organisé !

  

J2 Lhassa : Drepung, Norbulingkha, Ramoche et la kora du Potala

C’est parti pour les grands classiques. Après les régions sauvages traversées le mois précédent, l’ambiance très touristique de Drepung et Norbulingkha nous fait un drôle d’effet. Les lieux restent somptueux mais semblent avoir un peu perdu leur sens premier.

 

La suite de la journée nous amène à Ramoche, où l’on retrouve une réelle authenticité. Et puis on file en tuktuk vers la kora du Potala. Bien que très aménagée, elle reste bien vivante et j’y hérite de petites tresses colorées 🙂 (négo au programme d’ailleurs, très fortes en commerce ces tibétaines !)

J3 Lhassa – Drak Yerpa, Sera

Aujourd’hui on sort de Lhassa. Après quelques dizaines de kilomètres, on quitte la grande route pour s’enfoncer dans une vallée cachée derrière un col recouvert de lungta. Un mur de lungta et des dizaines d’ermitages accrochés sur la falaise, le site est magnifique. On va de grottes en grottes en prenant petit à petit de la hauteur.

Nous avons pris notre temps dans l’exploration, un peu trop peut être car nous arriverons trop tard à Sera pour voir le temple principal. Disons qu’il a des horaires variables l’après-midi et aujourd’hui, à 15h c’est trop tard. Les débats sont en cours mais il y a presque plus de photographes que de moines. Du coup, on ne s’attarde pas trop.

J4 Lhassa – Jokhang, Potala, Lukhang

Classiques la suite ! On commence la journée par le très attendu Jokhang. C’est l’heure des touristes donc pas un pèlerin local en vu. Le point positif c’est qu’il y a peu de monde et on peut donc prendre notre temps.

En attendant l’heure de visite du Potala (fixée à l’avance sans grand choix), on explore les environs et découvrons de  jolies chapelles et la fameuse “Washing ceremony” où nous emmènerons tous les futurs hardis voyageurs qui retourneront au Tibet avec nous.

Pour se remettre de nos émotions, nous nous attablons dans un restaurant très local, pour un déjeuner délicieux à base de fines crêpes à rouler et d’un bon rosti à la tibétaine bien grillé. Miam ! Nous voilà fin prêts pour reprendre les visites. Il est l’heure d’aller au Potala.

Ici, changement de rythme, le temps est chronométré et le guide veille : you need to hurry up (c’est lui qui se fait gronder si on dépasse…), un prémisse peut être de nos divergences à venir sur le rythme des visites ? Ou simplement une tension très forte pour la visite du Potala, qu’on retrouvera pour la visite de 2018 (avec un guide toutefois un chouïa plus pédagogue).

 Pour le Lukhang pas de chance, nous n’arrivons pas à convaincre le moine de nous ouvrir l’étage dont nous avons entendu monts et merveilles. Il faudra attendre 2018 pour que la chance nous sourit 😀

On finit la journée autour du barkhor (encore !).

J5 Lhassa – repos

A vouloir circumnambuler trop longtemps dans la fraîcheur du soir, j’ai attrapé froid. Nous devions aller à Drigung Til ce jour, c’est raté. Alors je dors pendant que Nils fait les magasins (pour rien, la carte refuse de fonctionner au distributeur, pas d’extra pour cette fois-ci !). Grosse journée repos sous la couette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.