Février 2017 – Islande part 2 !

Après une journée enneigée, le temps s’annonce beau pour la fin du séjour et les deux jours à venir vont être wahou : Cap Dyrholaey, Jokularson, Selvallalajaug, des falaises, une mer déchaînée, des glaciers, du sable noir, des sources chaudesWahou quoi !

J3 Cap Dyrhólaey et Jokularson

On se lève ni trop tôt, ni trop tard. On admire la lumière magnifique du matin, profitons copieusement de l’excellent petit déjeuner et jouons avec le chien qui adore aller chercher des boules de neige 🙂
Le ciel est dégagé, le soleil caresse le paysage, c’est bÔOOOOOO ! On a de la chance, à Reykjavick il est tombé 50cm de neige (plus grosse chute depuis – il semblerait – 1937 !). Les routes partant vers l’est sont passablement fermées, mais nous on va de l’autre côté et le beau temps nous attend :). 
On replie bagage direction le cap Dyrhólaey. En chemin vers le point de vue, nous nous arrêtons sur le bas côté pour une pause technique. Et selon cette manie consistant à aller jeter un coup d’œil à la vue derrière la colline, une chose en entraînant une autre, nous partons comme des fleurs pour une balade de 2 heures tout autour du cap (clefs restées sur le volant et porte à peine claquée, s’il vous plait, heureusement que Nils ne m’a prévenue que tardivement 🙂 ) ! Quasiment personne et pas trop de monde aux points de vue. En plus ici, la neige est légère, ça ne glisse pas et le paysage est MA-GNI-FI-QUE !!!  
 
 
 
On reprend la route 1 vers l’Est. On se laisse jusqu’à Skaftafel pour décider du programme et on ne ménage pas les pauses en chemin pour profiter du panorama qui est aussi changeant qu’incroyable !
Après débat, on décide de filer jusqu’au Jokularson et d’envisager un stop à Skaftafel au retour s’il reste du temps (erreur de débutant, la 1/2h de route du retour aura raison du jour restant pour nous permettre une balade, note pour les prochains : s’arrêter au moins au glacier à l’aller ! mon seul regret du voyage).
Islande, route 1 Islande, route 1 Islande, route 1Au Jokularson, petit coup d’œil à la lagune glaciaire puis direction la plage que l’on remonte longuement avant d’obliquer tout droit vers la lagune. On profite de points de vue déserts (les parkings permettant d’y accéder ayant été rendus inaccessibles aux véhicules à cause de la neige) et on reboucle le long de la lagune jusqu’au parking principal. Ce n’est pas une balade de tout repos car clairement, le sentier n’est pas pratiqué en hiver et on a souvent de la neige jusqu’au genou ! Au final, on passe plus de 2 heures sur place avec une lumière de fin de journée juste splendide.  
 
 
 

Sur le chemin du retour, on s’arrête comme prévu (et un peu par acquis de conscience) à Skaftafel. On commence une promenade nocturne mais la nuit tombante et le chemin verglacé nous font faire demi tour avant d’atteindre la cascade. On jette aussi un coup d’œil au glacier mais il fait déjà quasiment nuit. Petit raté pour le coup.

On finit la route jusqu’à Klaustur et zou, au lit. Une très grosse journée !

J4 Fjadrargljufur, Reynisfjara, Skogafoss et Selvallalaug

Balade au canyon de Fjadragljufur (non, n’essayez pas de le prononcer) le matin car c’est juste à côté de l’auberge. Une balade bien sympathique (avortée sur les hauteurs car un peu de vertige, d’autant qu’on n’était vraiment pas équipés).

On reprend la route direction Vik et on s’arrête à Reynisfjara pour pique niquer. J’adore ce coin !

Islande, Reynisfjara Islande, Reynisfjara

Pour l’après-midi il va falloir faire des choix entre glacier, balade à Skogafoss, piscine Selvallalaug et Blue Lagoon. Les nominés sont… un passage à Skogafoss sans la balade et la piscine Seljavallalaug ! Skogafoss c’est vraiment à côté de la route ce serait dommage de ne pas s’arrêter. En plus il y a un joli arc-en-ciel 🙂

Islande, Skogafoss

La piscine, c’est un gros coup de cœur ! A l’arrivée on s’inquiète : presque 10 voitures sur le parking mais le temps d’arriver à la piscine (20mn de marche environ) les gens repartent et on sera au maximum 4/5 dans la piscine. Bon l’eau est pas hyper chaude, très baignable par contre, la piscine parfaite pour quelques longueurs et on peut se réchauffer au niveau de la sortie du tuyau d’eau chaude (source chaude naturelle bien sûr, canalisée depuis la montagne !). A noter : ne faites pas comme nous et ne laissez pas votre portefeuille dans la voiture pour pouvoir participer à la donation box qui est sur place 😉

La sortie de la vallée nous offre un coucher de soleil de toute beauté. Cela présage de bonnes choses pour la suite. Ce soir c’est le soir où jamais : le ciel s’annonce dégagé et l’activité solaire est à 5 (sur 9), la plus forte depuis notre arrivée. On croise les doigts !

Islande IslandeOn reprend la route vers Selfoss sous des rafales de vent qui balaient la route de neige. La nuit commence à tomber et on décide d’atteindre Keflavik par la route sud de la péninsule. Bien nous a pris, le ciel est exempte de toute pollution lumineuse et on en prend plein la vue. La route n’étant pas passante (mais complètement verglacée), on peut s’arrêter régulièrement pour profiter 🙂

J5 retour à Paris !

Départ à l’aube.  L’aéroport est plein des gens n’ayant pas pu partir hier. Notre avion est à l’heure et c’est avec un grand bol d’air frais dans le cœur que l’on reprend le chemin du boulot :).
 

Informations pratiques

  • logement à KlausturHunkubakkar guesthouse 120€ la double avec salle de bain partagée dans un chalet avec petit dej. Pas franchement le meilleur rapport qualité prix du séjour, mais c’est ce qui restait de plus abordable dans le coin !!
  • logement à KeflavikAce Guesthouse 72€ la double avec salle de bain, juste à côté de l’aéroport. On y est arrivés assez tard et repartis à l’aube mais je dirai un très bon rapport qualité prix 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *