Juillet 2016 – Amdo, excursion à Achung Namdzong

Pour finir notre première semaine en Amdo, nous partons en excursion à Achung Namdzong, haut lieu de pèlerinage dans le parc national de Khamra ! AR en deux jours depuis Repkong, avec un petit sac à dos en guise de baluchon.

J6 : Repkong – Achung Namdzong

Direction Achung Namdzong. On va revenir un peu sur nos pas mais il s’agit d’un des trois lieux les plus sacrés de l’Amdo et même si on a un peu peur que ce soit trop touristique, on se dit qu’on ne peut pas passer à côté ! Comme toujours, nous avons de menues informations : le nom et le numéro de téléphone d’une nonne qui pourrait nous héberger mais ne parle pas anglais, et notre carte de 2009 qui semble indiquer que la route passe par Jentsa, une grosse bourgade sur la route de Xining, à environ 1h d’ici.

Taxi/voiture semi-collectif pour la première étape du trajet. Bien sûr, on attend que ce soit plein, ça magouille entre les taxis mais 1/2h plus tard nous voilà partis et nous arrivons à Jentsa pour le déjeuner.

Une soupe de nouilles plus tard, et nous sommes en pleine négociation de taxi. Le prix nous parait très élevé mais cela correspond bien à la grille de tarif, passé 2 essais, on accepte ! Et plus l’on roule plus l’on comprend le prix : c’est loin ! On traverse moult villages dans la vallée et, alors que nous commençons à gravir la montagne, ne voila-t-il pas que nous tombons sur un gros centre touristique avec barrière et poste de contrôle attenant : nous entrons dans un parc national, il faut prendre un ticket ! On explique qu’on ne vient pas pour les viewpoints, rien n’y fait, on obtient juste de ne pas payer la taxe pour la voiture (et donc de ne pas avoir le droit de s’arrêter aux plateformes aménagées pour les touristes).

NB : imaginez bien sûre une négociation à base de gestes, avant des conversations au téléphone avec l’amie/la collègue qui est censée parler anglais… que du bonheur ! NB bis : imaginez aussi que pendant ce temps là, les voitures de pèlerins tibétains passent sans soucis.

Délestés de quelques yuans, nous voilà repartis. La route est effectivement splendide mais encore bien longue avant d’arriver au monastère, caché dans les replis de la montagne. 

dscf3048

dscf3050

parc national de Khamra
Sur la route, bienvenu dans le parc national de Khamra !

Et là, bonne surprise, pas de touristes, uniquement quelques pèlerins, un décor somptueux… on est très heureux ! On commence par un petit tour au monastère nyingma qui semble fermé. Le lieu est désert, hormis un nagpa (pratiquant laïc, qui pourrait ressembler à un moine mais a les cheveux longs, souvent en dreadlocks nouées en chignon sur la tête) en cours de pratique dans la chapelle des protecteurs. Nous nous dirigeons donc vers la nonnerie à la recherche de notre hébergement potentiel (de toute manière, vue l’heure, il va bien falloir qu’on trouve un endroit où dormir !).

en route vers la nonnerie
en route vers la nonnerie

On croise quelques nonnes et, à défaut de se faire comprendre, on passe notre téléphone avec le numéro à une jeune nonne, qui après avoir discuté avec notre bienfaitrice du soir (deux occidentaux qui ont l’air de chercher un endroit où dormir, il n’y en a pas 15 000, donc on devine qu’elle a vite compris de qui il s’agissait 🙂 ), nous mène jusqu’à une maisonnette toute mignonnette !

dscf3121

Comme on ne se comprend pas, les échanges autour du thé sont tout d’abord gênés, puis tout le monde se détend, on parle un peu horaire (pour manger, se coucher, se lever…), on ressort se balader un peu, acheter quelques vivres complémentaires au « stand » du coin. A notre retour, la maison est fermée (on n’a pas dû se comprendre en fait !), mais on profite du doux air de fin soirée en attendant 🙂 A son retour, elle nous regarde dîner de nos nouilles chinoises (a-t-elle déjà dîné? est-ce qu’elle ne dîne pas? autant de questions sans réponse !) puis ramasse ses affaires et s’en va ! On s’installe sur le tapis du salon (il y a certes un matelas, mais il nous semble inenvisageable de dormir dans son lit)

J7 : Achung Namdzong – Repkong

Notre hôte revient tôt le matin et cette fois nous petit déjeunons ensemble, pain, thé, pommes de terre et piment. La discussion peut s’animer un peu, on comprend qu’elle est ici depuis 18 ans (ou depuis ses 18 ans, le doute subsiste), qu’elle a des frères et sœurs,… avec patience et sourire il est toujours possible de communiquer !

dscf3126

Au programme du matin, montée aux ermitages. Il y a des escaliers en bois jusqu’au bout, quelques passages un peu impressionnants mais ça vaut la peine de faire travailler ses mollets  et son courage.

Achung Namdzong
en route vers le début de la montée
Achung Namdzong
le démarrage des escaliers
Achung Namdzong
en chemin vue sur le monastère Nyingma
dscf3185
le même vu d’en haut
Achung Namdzong
arrivée à l’ermitage principal
dscf3229
sur la crête, une cabane au loin (un ermitage ?)
dscf3236
en redescendant, on devine la nonnerie en fond de vallée
dscf3195
et sur la colline d’en face… un bouddha-monastère en construction… nos amis chinois ont des idées étranges !

On aime beaucoup le lieu alors on continue l’exploration : balade à la petite stupa, retour et visite du monastère nyingma, balade à l’autre stupa (qui valait le détour car la vue sur les ermitages nous permet de remettre notre géographie du lieu en ordre), invitation pour un thé/pain/pommes de terre chez un nagpa (pratiquant laïc)… Un très beau moment.

dscf3244dscf3245

dscf3261

Et la chance nous sourit car une voiture de pèlerins repart vers Repkong, du coup, on fait les stop touristiques avec eux en chemin !

parc national Khamra
post traitement pas génial, gros problèmes de lumière mais je vous la montre quand même : ça valait le coup de s’arrêter !

dscf3274

On reprend nos aises dans notre hôtel préféré. Demain, nous quittons la région direction Labrang avec une petite halte à Tashiki : aventures au prochain numéro !

Informations pratiques

  • shared taxi Repkong-Jentsa : 50/personne
  • taxi : Jentsa-Achung Namdzong : 200 pour le trajet (le tarif officiel est peut être à 210 ou 220)
  • entrée parc de Khamra : 50/personne
  • pour la nuit, la nonne a accepté nos quelques gâteaux mais a refusé catégoriquement notre offrande monétaire, nous avons du coup fait l’offrande directement au monastère (et notons pour une prochaine fois d’emmener plus de fruits et légumes à offrir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *