Du Sichuan au Qinghai – partie 2 : Ganze – Katog

Depuis déjà une semaine en Chine, nous voilà au coeur du Kham. Nous profitons de la ville tranquille de Ganze avant de démarrer une boucle vraiment hors des sentiers battus. Premières étapes direction Yachen, Pelyul et Katog, entre autostop et taxi, des surprises au programme !

J8 Ganze

Nous aimons bien la ville de Ganze. Les grands travaux semblent fini. Dans le centre ville, beaucoup de moines et de tibétains. On y passe aussi deux nuits. Petites balades en ville, magasinage, montée au monastère principale, tranquille !

Ganze
GanzeGanze

J9 Ganze – Yachen

Départ pour l’inconnu, nous nous lançons dans une boucle qui n’est pas dans le guide mais qui nous a été conseillée et où nous avons trouvé des bribes d’itinéraire sur internet. Premier objectif Yachen, une des deux plus grandes universités/rassemblement de moines bouddhistes du Tibet avec Larung Gar à Sertar.

Pas de stop pour ce trajet. On se retrouve finalement dans un 4*4 avec deux chauffeurs sympathiques sur une route moitié neuve, moitié défoncée qui apparemment est fermée régulièrement pour travaux.

IMG_2730 IMG_2734 IMG_2765

Arrivée à Yachen impressionnante. C’est une ville de bric et de broc qui s’est construite, genre bidonville mais avec des moines partout. Des temples et stupas encore en construction. On trouve une auberge (sommaire), parcourons la kora, en compagnie d’un moine qui s’amuse beaucoup de faire le chemin avec nous, dinons et rentrons après avoir été alertés contre les hordes de chiens errants (tout ça avec les mains, cela va sans dire).

IMG_2879 Yachen IMG_2950

J10 Yachen – Pelyul

Le lendemain, matinée au rythme du lieu. On investit dans un magnifique manche à balai qui me rassure pour les chiens et me servira de bâton de marche tendance (il est assorti à mon K-way!) pour les jours suivants. Nous reprenons la route en début d’après-midi vers Pelyul. Yachen n’étant pas sur la route principale, on commence par trouver un véhicule pour nous déposer à l’embranchement et attendons patiemment le passage d’une voiture (ou d’un éventuel bus – il paraît qu’il y a un bus….). Nous le verrons pour les jours suivants : il n’y a pas, mais vraiment pas beaucoup de trafic sur la route… heureusement c’est plus sexy d’attendre au milieu des montagnes et des pâturages qu’à un rond-point d’autoroute 🙂

IMG_3041 IMG_3045 IMG_3060

Trajet en 2 parties mais nous arrivons bien à Pelyul ! Ville…. chinoise… On a un peu de mal à trouver une chambre : on a trouvé l’hôtel mais la réceptionniste ne parlant pas anglais a paniqué à notre arrivée et préféré un certain temps nous dire qu’on ne pouvait pas dormir là plutôt que de nous donner une chambre…. mais notre persévérance a payé. Ici c’est le luxe, lit double et salle de bain avec eau chaude (à Yachen c’était dortoir désert et sale, pas d’eau courante et WC sous forme de latrines au fond de la cour où le propriétaire vous gronde si vous sortez la nuit sans la barre de fer pour se protéger des chiens…). Par contre, en fait le soir, l’eau courante est coupée (probablement à cause des travaux, la route principale s’étant transformée en tranchée immense)… Raté pour la douche !

J11 Pelyul – Katog

La ville de Pelyul n’est pas sexy sexy mais son monastère en hauteur cache quelques perles. Une stupa avec des reliques de Mingyur dorje et un splendide petit temple de Zangdok Pelri.

Pelyul Pelyul IMG_3145

Minute culturelle : fondé en 1665 par le roi de Degé, le monastère de Pelyul est un des principaux monastères nyingma de la région. On y trouve notamment la stupa des reliques de Mingyur Dorjé.

En début d’aprem, stop direction Katog. Là encore ce n’est pas sur la route principale, mais en fait vraiment pas…. On galère un peu et finissons le trajet en minivan/taxi. Le monastère est perché au sommet de la montagne et tout est en construction. L’ancien temple caché par la nouvelle guesthouse pseudo moderne (des bâtiments tout neuf mais pas d’eau courante, un vague tuyau branché à la rivière débouche à côté de la cuisine et des latrines dans un complexe en béton non fini s’offrent à vous à l’étage du dessous…). Un complexe immense est en cours de construction juste en face. L’atmosphère est étrange mais deux petites chapelles extraordinaires mais presque laissées à l’abandon nous confortent dans notre venue ici 🙂

Minute culturelle : le monastère de Katog a été fondé en 1159. C’est un site de pèlerinage majeur et le plus vieux monastère nyingmapa ayant survécu à la révolution culturelle après Samye. Il est réputé tant pour ses études philosophiques que pour sa pratique de la méditation et le fait d’avoir préservé des lignées d’enseignement très anciennes. Il possède plus de 1000 branches dans les régions tibétaines (dont Do Gongma Gompa, cf voyage 2016 😉 )

IMG_3184 IMG_3186 IMG_3188 Katog Katog IMG_3206

Infos pratiques :

  • Ganze-Yachen : 80Y/pers en minivan (peut-être possible à 60) 6h de route moitié neuve, moitié défoncée avec des fermetures ponctuelles
  • Yachen-Pelyul : il n’y avait pas de minivan. Le stop fonctionne, route en très bon état avec des fermetures ponctuelles. 3 à 4 heures maximum en tout.
  • Pelyul- Katog : proposé à 300Y en taxi de Pelyul. 200Y en taxi depuis l’embranchement de la route principale au monastère (idem de n’importe quel village sur la route qui monte…). La route principale est toute neuve, la montée pour Katog complètement défoncée par les camions de chantier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *