Janvier 2018 – weekend à Porto, le bilan

Un weekend à Porto fin janvier, en solo et avec un  joli soleil d’hiver ! Je confirme le coup de coeur initié lors d’un passage rapide en 2010. La ville a continué à se rénover à grande vitesse depuis et c’est toujours aussi sympa. Elle rentre dans le groupe de mes chouchous européens avec Anvers et Dublin. Je crois que j’aime bien les villes portuaires en fait.
Au programme : des incontournables, de l’archi contemporaine, et beaucoup de marche à pied !

weekend à Porto

J’ai pris inspiration sur l’itinéraire d’une agence d’archi qui s’était baladée en minibus sur les traces d’Alvaro Siza et de Souta de Mura, son élève (deux prix Pritzker – une grande reconnaissance pour les architectes, respectivement 1992 et 2011). Je n’ai pas eu l’air maligne avec ma paire de basket. Disons que je n’avais pas pris la mesure des distances et de la très mauvaise desserte en transport en commun des destinations visées ! Ca m’a menée dans des coins beaucoup plus confidentiels et sans touristes ou presque, ce qui en soit n’était pas désagréable 🙂 (à se balader au fin fond de l’Himalaya on finit par oublier la notion de destination touristique alors quand il faut faire la queue pour rentrer dans la librairie Lello ou monter dans le tram vintage, moi je passe mon tour). Je repars bercée de ruelles et d’escaliers à n’en plus finir, d’azulejos à chaque coin de rue, de vues panoramiques à tomber par terre, de soleil et de mer, de lignes épurées, de quartiers tranquilles, d’odeurs de poisson grillé et de beaucoup de gentillesse, avec la trace de mes grandes foulées transformées en courbatures aux cuisses les deux jours suivants !

weekend à Porto

Itinéraire 2010 (24h à Porto à la fin d’un périple de 15 jours) :

  • J1 : (on arrivait de la vallée du Douro en voiture, en même temps que le Pape ^^) gare de Sao Bento, librairie Lello (en 2010 pas besoin de faire la queue pour rentrer et il n’y avait pas foule !!) balade au centre ville et sur les quais, visite de cave et dégustation de porto à Villa Nova de Gaia
  • J2 : marché Bolhao et casa da Musica avant de prendre le bus de nuit en fin d’après-midi pour rentrer à Paris !

   

Itinéraire 2018 :

  • J0 : balade nocturne jusqu’à la Sé et le pont supérieur du pont Sao Luis
  • J1 : excursion vers le marché Bolhao, puis vers le jardim de S. Lazaro jusqu’au ponte do Infante. Bord du Douro, Matoshinos, casa de Cha, balade nocturne dans la ville haute
  • J2 : jardin du Palacio de Cristal, école d’archi, jardin du musée Serralves, casa de cinema jusqu’au Jardim do Passeio Alegre, Casa da Musica en coup de vent
weekend à Porto, Matosinhos
Le long de la plage à Matosinhos

Mes coups de coeur (du plus connu au plus insolite 🙂 ):

  • Se poser au pied du pont Sao Luis à tout heure du jour et de la nuit avec une petite préférence pour la fin de journée 🙂
  • Égrener tous les belvédères de Porto, de jour comme de nuit. C’est bôooooo !

  • Explorer une culture culinaire avec pleins de spécialités à goûter en permanence,
  • Flâner entre la multitude de cafés et de magasins cosy design et tendance, le tout à des prix qui restent abordables,
  • Se poser dans le jardin du Palacio de cristal. Autant le Palacio de cristal (ou le truc qui le remplace car l’original de l’expo universelle de 1865 a été démonté depuis si j’ai bien compris) c’est pas le bâtiment le plus beau du monde, autant le jardin derrière est à tomber. Venez prendre le soleil ou bouquiner face à la vue au milieu des fleurs, j’ai adoré,
weekend à Porto, palacio de cristal
Depuis mon banc 🙂
  • Scruter la casa de cha d’Alvaro Siza ! Bon c’est très loin, entendons nous bien. N’y allez que si vous êtes vraiment intéressé par l’archi, que vous aimez les ambiances de port ou que vous avez une voiture. Moi, j’ai beaucoup aimé un bord de mer ambiance sauvage malgré l’urbanisation, le phare, la petite chapelle et m’asseoir sur la terrasse designée Alvaro Siza au coucher du soleil (Accès en théorie interdit mais lieu tout à fait fermé alors à défaut de pouvoir y prendre un verre… ce qui soit dit en passant ne doit plus être possible car c’est maintenant un resto 1* du Michelin).

weekend à Porto, casa de cha

  • Découvrir l’école d’architecture : là encore il faut aimer l’archi et vouer un culte certain à Alvaro Siza mais la balade depuis le jardin du Palacio de cristal est très sympa et l’ensemble est vraiment pas mal. Remontez tranquillement la rua da Pena, très jolie bien qu’un peu déserte avec une fin entre fac de lettres et terrain vague un peu surprenante.

A prendre en compte si c’était à refaire

Mmm… je ne changerais pas grand chose. Je suis quand même contente de m’être baladée dans des endroits improbables ! Je prendrai un jour de plus pour retourner côté villa nova de Gaia et pour une exploration plus approfondie des églises à azulejos.
Je prendrais aussi un ou deux uber pour rejoindre le musée Serralves depuis l’école d’archi et pour retourner au centre de Matosinhos après la casa de cha, histoire d’épargner un peu mes souliers.

  • la casa de cinema de Souto de Mura : on va dire que c’était pour ne pas faire de jaloux et équilibrer avec Alvaro Siza mais c’est franchement loin et le quartier est franchement pas glamour. Ce qui sauve le tout c’est qu’on finit la balade au bord de la mer 🙂
  • le musée Serralves : j’ai juste visité le jardin. Là aussi, c’est loin. le bâtiment est chouette mais j’ai préféré l’école d’archi et je crois que je suis devenue un peu imperméable à l’art contemporain… hormis le cube de miroir sur l’eau que j’ai trouvé vraiment beau.
WTF… ?
  • en janvier les jours sont courts et d’autant plus comparé à la France qui s’ajuste avec son heure d’hiver. A bon entendeur : à 19h il fait nuit !! L’autre côté du miroir : Porto by night c’est très chouette.
  • la piscina das mares d’Alvaro Siza (toujours !) : ce qui est bien c’est qu’elle est sur le chemin de la casa de cha. Un peu désaffectée en plein hiver, elle se fond tellement dans le paysage… que c’est peut être ça qui est impressionnant en fait ! Ça doit être beaucoup plus sympa en été.

weekend à Porto, Alvaro Siza

Donc, pour bien profiter je conseillerais, soit de commencer la journée assez tôt, soit d’y passer au moins 3 jours ! Et puis si vous rajoutez 2 jours dans la vallée du Douro et 2 jours pour Braga et Guimaraes, autant venir une semaine : p

Informations pratiques

  • le vol, environ 2h, trouvé à 110€ l’aller-retour sans bagage ! Si vous voulez ramener du vin ou du porto il faudra par contre l’acheter à l’aéroport. Aller avec Aigle Azur, retour avec Transavia, rien à signaler.
aéroport de Porto, c’est pas Alvaro Siza mais c’est sympa quand même !
  • Pour dormir : petite fantaisie de mon cru, j’ai testé deux formules :
    • La casa 45, chambre d’hôte pas très loin de la station de métro Trindade, juste à la lisière du centre ancien avec plein de restos ultra tendances aux alentours. Un excellentissime rapport qualité-prix (27€ la grande chambre avec le petit dej dans un cadre très joli !). Et plutôt calme, ce qui n’est pas gagné à Porto (les gens sortent beaucoup le soir et parlent fort dans la rue, partout!)

 

    • un super mignon appart en airbnb. Petit craquage personnel, j’aime bien le côté “j’habite ici”, déambuler dans l’appart (#jhabiteaparis #jaibesoindespace) et aller à la boulangerie du coin le matin avec les gens du quartier 🙂 L’appart était vraiment chouette et destiné à la location. Point positif : c’est super propre, rangé, tout ça. Point négatif : du coup, il n’y a que le strict nécessaire (sucre, thé, café). Localisation très bien aussi, juste à côté du centre. Proche de l’hôpital et donc d’une rue assez passante mais chambre hyper au calme et un charme fou dans l’agencement. 103€ la nuit (selon les dates et les jours, le prix fluctue).

  • Pour manger :
    • Tascö : des petits plats portugais, plein de spécialités et parfait pour goûter plusieurs choses sans avoir des quantités trop folles dans l’assiette (le principe des tapas). Il peut être nécessaire de réserver le weekend, à bon entendeur !
    • Casa Guedes : pour un sandwich succulent qui a des goûts de retournes-y. Comme annoncé par le routard, il y a la queue mais ça mérite vraiment le déplacement.
    • O Valentim pour un poisson frais  grillé à Matosinhos avec tous les petits accompagnements qui vont bien avec. Assez grand pour qu’il y ait de la place mais aussi très fréquenté et essentiellement par des locaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.